Quand les anciens présidents deviennent des simples élus

Le 16 avril dernier s’est tenue une séance plénière extraordinaire au conseil départemental. Une occasion de voir pour la première fois, nos 26 élus au sein de l’hémicycle.

Et dire qu’on nous avait vendu l’image d’un conseil départemental uni où il n’y aurait pas d’opposition. Enfin,  c’est le vœu d’Ahamed Attoumani Douchina, le conseiller départemental du canton de Boueni, et ancien président du conseil général. Mais  en  réalité, il y a bien une majorité au sein de l’hôtel du département, composée de 16 élus, ceux que l’on appelle communément le groupe des 16. Et puis, il y a le groupe des 10, que Daniel Zaïdani voudrait que l’on désigne comme les centristes.
Dans ce groupe des 10, on retrouve des personnalités comme Daniel Zaïdani, Chihabouddine Ben Youssouf ou Ahamed Attoumani Douchina, des hommes qui ont occupé des postes au plus haut niveau du département. Il faut donc comprendre que redevenir un simple élu départemental n’est pas si évident.
Daniel Zaïdani donne l’impression de ne pas avoir digéré la perte de la présidence du département. Pourtant, Soibahadine Ibrahim Ramadani est bien  le nouveau chef du département. Une première séance plénière extraordinaire pour définir le mode de fonctionnement avec le règlement intérieur ainsi que la nomination des collaborateurs du président au cabinet, ainsi que les attributions de chacun dans les commissions, s’est tenue le 16 avril dernier. Interrogé sur l’opposition, le président répond  « l’opposition est une forme démocratique de fonctionnement de toutes les assemblées. Mais au-delà, c’est un positionnement de coquelet. Un combat de coquelet ou de coq. A l’épreuve du temps, la sagesse prévaudra, car aucun n’échappera au bilan de son électeur dans son canton ». Le vote du budget primitif aura lieu le 29 avril prochain

Kalathoumi Abdil-Hadi

 


Les indemnités des élus et le fonctionnement des groupes :

Le président perçoit 5512,15 euros
Les vice-présidents auront une mensualité de 2128,83 euros
Les conseillers départementaux payés 1672,65 euros
Si on rajoute les charges patronales, pour les indemnités des élus, le département déboursent 650 765,88 euros sans les majorations de 30%.


Pour le moyen de fonctionnement :


Les 16 élus de la majorité percevront 120 141,39 euros comme montant de fonctionnement à l’année. Quant à l’opposition, elle recevra 75 088,37 euros.


Les membres du cabinet :

Piscou Ousseni, directeur
Hadadi Andjilani : chef de cabinet
Zaïdou Tavanday et Saïd Salimé : conseillers techniques.
On peut noter que la parité à ses limites, puisqu’aucune femme n’intègre le cabinet (sic)


Les présidents des commissions :

La commission finance et développement économique et touristique revient à Ben Issa Ousseni, le septième vice-président.
La commission action sociale et santé sera présidée par Issa Abdou, le quatrième vice-président.
Fatima Souffou, la première vice-présidente présidera la commission administration générale, infrastructure et transport.
Issoufi Hadj Mhoko prendra les rênes de la culture, de la jeunesse et des sports.
Raissa Andhum, la 3e VP, hérite de la commission aménagement et développement durable. Mariame Saïd s’occupera de la commission éducation, formation et insertion professionnelle.
Mohamed Sidi sera à la coopération décentralisée et les affaires européennes.


 

 

 Issa Issa Abdou




Mohamed Sidi





FatimaSouffou

Soibahadine Ibrahim Ramadani

 

 





Issouf Hadj Mhoko



Raïssa Andhum



Ben Issa Ousseni






Mariame Saïd