Sport

Jeanine Assani Issouf a eu droit un accueil digne d’une reine samedi. En plus de sa famille, tous les officiels, politiques ou sportifs sont venus lui rendre un hommage appuyé. Mais désormais, que peut-elle attendre de Mayotte ?

Des milliers de supporters comoriens ont afflué vendredi à Mitsamiouli pour suivre la sélection de football contre le Ghana. Et les joueurs sur-motivés ont fait plaisir à leurs supporters en obtenant un nul avant le match retour ce mardi à Kumasi.

Mardi dernier, le Conseil international des Jeux (CIJ) s’est réuni à la Réunion pour attribuer définitivement l’organisation des 10e Jeux des îles de l’océan Indien à Maurice. Initialement désignées, les Comores se sont vues retirer l’organisation et ce n’est pas la première fois au grand désespoir des sportifs et amateurs de sport des Comores.

Faut-il relâcher ses efforts quand on sait qu’on n’a aucune chance de gagner ? Plusieurs fois durant ces Jeux des îles de l’océan Indien, les sportifs mahorais ont été confrontés à cette question. Mais la fin justifiant les moyens, certains n’ont pas hésité à le faire pour obtenir la seule qui chose qui compte, une médaille.

Hier, Florian Le Joly a apporté sa sixième médaille pour la délégation mahoraise en s’inclinant contre l’impressionnant Théo Pitaval en finale du tournoi de judo des moins de 73 kg. La performance est d’autant plus appréciable que Mayotte n’a pas de dojo.

Décidément, cette neuvième édition des Jeux des îles va rester dans les annales. Pour les Mahorais, parce que la moisson de médailles est déjà la meilleure de l’histoire, mais aussi pour toute une série de couacs qui sont survenus lors de cette fête sensée célébrer l’amitié et le partage entre les peuples.

Tombée dans la poule de la mort, la sélection masculine de basket, grand espoir de médaille pour Mayotte a trébuché contre les Seychelles des frères Sylla pour leur match d’ouverture. Pour rallier le cap des demi-finales, la victoire est obligatoire aujourd’hui contre Madagascar.

L’athlétisme est la seule discipline qui a toujours ramené une médaille des Jeux des îles de l’océan Indien à Mayotte. Cette année encore, nos athlètes ont le potentiel nécessaire. Et dès hier, c’est Nasrane Bacar qui a ouvert le compteur à médailles avec une troisième place sur 100 m féminin.

C’est sous un soleil éclatant que s’est déroulée ce samedi 1er août la cérémonie d’ouverture des 9e Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) au stade Paul-Julius Bénard à Saint-Paul.

Mayotte est une destination de choix pour les ministres de la République. A chaque fois qu’ils débarquent, ils sont accueillis par des mbiwis, des danses traditionnelles et les sacro-saints colliers de fleurs.